Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Saviez-vous que...
Le nom Massey Ferguson fut inventé en 1958 : il s'agit de l'abréviation de Massey-Harris-Ferguson. Cette société fut fondée en 1953 après la fusion de la célèbre société nord-américaine Massey Harris et de la société anglaise Harry Ferguson Limited.
 
Visitez-nous
sur Facebook

 

 

 

Présentation
Massey Ferguson fait partie d'AGCO Corporation. En tant que marque individuelle, elle est l'un des plus grands noms du secteur mondial des équipements agricoles. Elle vante une histoire de 150 ans ainsi qu'un héritage qui confirme son rôle de leader dans l'agriculture mondiale.
L'expérience de Massey Ferguson est vraiment d'une ampleur internationale : la société vend ses produits dans plus de 140 pays à travers un réseau de plus de 5 000 concessionnaires.
Ainsi que sur une ligne de produits au succès mondial, la force de MF est basée sur une philosophie de longue date : équiper ses clients de quelque chose d'autre - qu'une simple machine. Une gamme complète de services d'assistance assure que clients et opérateurs bénéficient des meilleurs avis et conseils avant l'achat ainsi que du meilleur soutien une fois qu'ils ont pris leur décision.
Le nom Massey Ferguson fut inventé en 1958 : il s'agit de l'abréviation de Massey-Harris-Ferguson. Cette société fut fondée en 1953 après la fusion de la célèbre société nord-américaine Massey Harris et de la société anglaise Harry Ferguson Limited.
Harry Ferguson était un brillant ingénieur qui bouleversa la conception des tracteurs avec son système révolutionnaire de tringlerie à trois points, qui permit autant aux tracteurs qu'à leur outillage de travailler en tant qu'unité complète. Aujourd'hui, pratiquement tous les tracteurs sont, de quelque manière, basés sur ce principe.
L'histoire de Massey Harris remonte à 1847 lorsque Daniel Massey ouvrit un atelier pour construire un outillage agricole simple à Newcastle, Ontario, Canada. Dix ans plus tard - également en Ontario - Alanson Harris construisit une fonderie pour fabriquer et réparer des machines agricoles.
Massey et Harris devinrent tous deux prééminents dans le secteur des moissonneuses et les deux grands concurrents fusionnèrent enfin en 1891. La nouvelle société construisit la première moissonneuse-batteuse autopropulsée qui remporta un vif succès commercial en 1938.
Massey-Harris et Harry Ferguson fusionnèrent en 1953 et unirent leurs compétences en matière de conception tant de moissonneuses que de tracteurs pour produire l'une des plus grandes puissances au monde dans le secteur de l'équipement agricole.
Cliquez sur les onglets ci-dessus pour découvrir les progrès réalisés par Massey Ferguson depuis cinquante ans.

Années 1950
En 1953, deux sociétés spécialisées dans les machines agricoles fusionnent pour former Massey-Harris-Ferguson. Massey-Harris, basée au Canada, et Harry Ferguson Ltd., basée en Angleterre (Londres) ont décidé de mettre en commun leur expertise dans la conception des tracteurs et des machines de récolte.

Le groupe deviendra un leader sur le marché des équipements agricoles.
Fin 1957, Massey-Harris-Ferguson abandonne le nom Harris au bénéfice de Massey Ferguson, la célèbre marque de machines agricoles qui voit le jour au début de 1958. Le trait d'union qu'on avait, dans un premier temps, gardé fini par disparaître.

Fin 1957, Massey Ferguson compte plus de 21 000 employés. Quant aux ventes en Europe, elles ont augmenté de plus de 200 % !
L'expansion de son activité se poursuit avec le lancement d'un nouvel entrepôt central de pièces près de Paris et l'agrandissement de l'usine allemande de moissonneuses-batteuses basée à Eschwege. Parallèlement, d'importants fonds sont investis dans les équipements de production et la modernisation des sites de production au Royaume-Uni, en France et en Allemagne.

En 1958, le tracteur Ferguson FE 35 est supplanté par le MF 35, qui arbore la combinaison de couleurs désormais familière rouge-gris, ainsi que le nouveau logo en triple triangle.
En 1958, la gamme Massey Ferguson s'élargie encore avec la naissance imminente du tracteur MF 65. Pour reprendre le slogan publicitaire de l'époque : « Avec les deux tracteurs 35 et 65, l'agriculture 100 % Ferguson devient à la portée de tous ».
Massey Ferguson ne tarde pas à rencontrer le succès, dans les années 1950, avant de devenir une véritable icône du monde agricole.
En janvier 1958, Edmund Hillary est le premier à conquérir le Pôle Sud en véhicule : 3 tracteurs à essence FE 35 modifiés ! Dans un télégramme expédié de l'Antarctique, Sir Edmund Hillary écrivait :
« En dépit de conditions assez inconfortables de neige poudreuse et des hautes altitudes, nos Ferguson ont fait preuve d'une performance extraordinaire. C'est grâce à leur extrême fiabilité que notre expédition au pôle a été possible. »
Plus tard la même année, les ventes atteignent un chiffre record.
Massey Ferguson compte déjà plus de 23 000 collaborateurs et plus de 90 % des moissonneuses-batteuses automotrices en Grande-Bretagne sont maintenant de la marque MF. Le changement de nom est bien accueilli et commence à se mettre en place dans les autres pays.
Avec bientôt près de 30 000 salariés, Massey Ferguson procède à un certain nombre d'acquisitions fort stratégiques qui lui permettent de renforcer ses immobilisations.
F. Perkins Limited, un constructeur de moteurs diesel, est racheté en avril, suivi de Standard Motor Company Limited en août. Cette dernière acquisition concerne également le site de production de tracteur de Banner Lane, à Coventry (Angleterre).
En 1959, l'entité du Royaume-Uni fait l'objet d'une réorganisation : un seul groupe de gestion United Kingdom Operations est créé au siège de Coventry.
La gamme de produit Massey Ferguson s'élargie considérablement cette année-là, avec la commercialisation de 60 nouveaux modèles. Du tracteur utilitaire MF 65 aux moissonneuses-batteuses automotrices et tractées MF 72, ces premières années jettent les bases, en matière de normes, de la marque MF.
Massey Ferguson peut alors aborder les années 1960 en toute sérénité.

Années 1960
Dans les années 60, Massey Ferguson fête ses 10 ans et célèbre des ventes en hausse depuis la fin des années 50. Octobre 1960 marque pour beaucoup la fin d'une époque, avec le décès d'Harry Ferguson à l'âge de 85 ans. Mais son souvenir perdure dans chacune des machines Massey Ferguson.
Au cours de l'année 1960, la société continue à se développer, notamment avec l'ouverture officielle d'une nouvelle usine de fabrication de tracteurs à Beauvais, en France. Dans le reste de l'Europe, MF fait également l'acquisition de l'entreprise de tracteurs Landini et de Figli SpA en Italie.
L'année suivante, les ventes atteignent une hausse record. Beauvais produit le tracteur MF 25, qui sera plus tard mis sur le marché français et allemand, et la production débute également à Madras, en Inde. En 1961, la société passe de la 7e à la 3e place aux États-Unis et représente la première entreprise de production de machines du marché dans le reste du monde. La production de tracteurs débute au Brésil en 1961, lorsque la majeure partie de la population est encore rurale. C'est ainsi que le premier tracteur est fabriqué dans la ville de Taboão da Serra, São Paulo. Cette même année 1961 marque la fin du gouvernement du Président Juscelino Kubitschek, dont le slogan « Cinquante ans (de progrès) en cinq (ans de gouvernement) » donne le nom au tracteur MF 50, appelé plus tard « petit cinquante ».
En 1962, la première boîte de vitesses avec changement sous charge Multi-Power est proposée en option sur certains tracteurs MF. Dans le même temps, Massey Ferguson compte 26 usines réparties dans 9 pays du monde !
Les nouveaux modèles de moissonneuses-batteuses sont présentés cette année-là, notamment les MF 400 et MF 500 au Royaume-Uni et les MF 31 et MF 86 en Allemagne.
Une nouvelle école de formation est ouverte en 1963 à Indianapolis (Indiana) aux États-Unis, et l'introduction d'une nouvelle gamme de moissonneuses-batteuses est planifiée. Pour intégrer ces nouveaux modèles, une nouvelle usine de moissonneuses-batteuses est ouverte en 1964 dans l'Ontario, au Canada.
Cette année-là voit également la naissance d'une nouvelle gamme de tracteurs dans l'usine du site de Banner Lane à Coventry, en Angleterre. Cette gamme inclut trois modèles : le MF 135, le MF 165 et le MF 175, également appelés « Red Giants ».
En 1965, le site de Coventry exporte vers 140 pays, dont la Scandinavie, qui représente alors le marché le plus important.
Des ventes record sont à nouveau réalisées en 1965, et la position de Massey Ferguson en tant que premier fabricant mondial de tracteurs se renforce, le taux de production augmentant de 30 000 par an.
Au Royaume-Uni, une nouvelle tour destinée à accueillir 600 employés est achevée à Banner Lane, et aux États-Unis, les bureaux de la direction situés à Detroit sont délocalisés à Des Moines, dans l'Iowa.
Cette même année, la nouvelle fonctionnalité de contrôle de pression, progressivement introduite sur les marchés mondiaux, remporte un vif succès.
1966 voit apparaître la mise en place d'une nouvelle structure de gestion pour MF, ainsi que l'introduction de plusieurs nouveaux produits, dont la moissonneuse-batteuse tractée MF 405.
Dans la droite ligne de l'évolution de Massey Ferguson, une autre usine de fabrication est construite près de Rome, en Italie, puis une nouvelle fonderie en 1967 à Sunshine, en Australie et une nouvelle usine de montage à Queretaro, au Mexique.
Entre 1962 et 1967, le nombre moyen d'employés augmente de plus de 6 000.
Monsieur Vincent Massey, qui fut président de Massey Harris de 1921 à 1925, meurt au cours de l'année 1967.
En 1968, certains « Red Giants » sont équipés de plus grands moteurs, et à cette même époque, le MF 175 devient le MF 178.
Dès 1969, le marché mexicain de Massey Ferguson est en pleine expansion, les exportations atteignent des niveaux de vente record et MF constate une demande galopante en matière de produits de loisirs, tels que les motoneiges et les tracteurs de jardin.
Une décennie inoubliable. Massey Ferguson est alors impatient de commencer la décennie 70 pour de nouvelles évolutions.

Années 1970
Massey Ferguson débute les années 70 sur la vague du succès des années 60.
À partir du mois de septembre, les cabines sécurisées des tracteurs vendus au Royaume-Uni sont obligatoires.
Au vu du succès grandissant des scooters des neiges aux États-Unis et au Canada, MF lance de nouvelles machines de loisirs, augmentant ainsi les ventes de plus de 50 %. Dès le début des années 70, ces machines présentent le centre de gravité le plus bas du marché et sont les plus silencieuses jamais fabriquées par MF.
En 1970, une nouvelle gamme de moissonneuses-batteuses Massey Ferguson est annoncée pour les marchés européens et les marchés d'exportation, notamment les modèles MF 520 et MF 625, conçus pour les sous-traitants et les grandes exploitations.
Cette année-là, le secteur agricole connaît deux grandes innovations : la première moissonneuse à maïs automotrice à 4 rangées du monde et la récolteuse de canne à sucre automotrice haute capacité MF 201.
Le modèle MF 135 continue d'être le tracteur Massey Ferguson le plus vendu, avec une production de plus de 350 000 tracteurs depuis 1965. À cette époque, les ventes ont atteint un niveau record en Allemagne.
L'année suivante, la structure de gestion de MF fait l'objet d'une importante réorganisation avec la fusion des groupes UK Operations et World Operations.
Des installations destinées au contrôle qualité et au contrôle de fabrication sont développées à Aprilia, en Italie, et des normes relatives à la pollution sont mises en place dans le monde entier, offrant à Perkins de nouveaux défis à relever.
Cette même année, les modèles MF 165 et MF 1080 sont commercialisés en France et la moissonneuse de canne à sucre MF 102 entre en production à Bundaberg, en Australie.
Après cinq années de développement, la moissonneuse-batteuse la plus grande d'Amérique du Nord est présentée aux concessionnaires américains et canadiens : il s'agit du modèle MF 760.
Le nouveau tracteur articulé à quatre roues motrices MF 1200 fait son apparition au Royaume-Uni en 1972. Une nouvelle gamme de tracteurs équipés de fonctionnalités telles que la climatisation est présentée à l'occasion d'un grand salon en Amérique du Nord ; celle-ci entre en production en 1976.
Le tracteur industriel MF 50B équipé d'un chargeur et d'une pelleteuse est présenté aux marchés internationaux de MF et devient bientôt le modèle le plus vendu.
Début 1973, un accord concédant à Massey Ferguson les droits de fabrication de tracteurs est signé au Pakistan : il permettra à la société d'assembler 4 000 tracteurs chaque année. D'autres accords concédant les droits de fabrication de tracteurs Massey Ferguson sous le nom d'URSUS sont signés en Pologne.
En 1973, Massey Ferguson commercialise le nouvel andaineur haute capacité MF 655 capable d'effectuer des largeurs de coupe atteignant 6,5 m à 13 km/h.
Cette année-là, les besoins mondiaux en céréales, en viande et en fibres sont tels que le monde agricole peine à satisfaire cette demande exceptionnelle.
L'année suivante, en 1974, Massey Ferguson rachète Hanomag, division de Rheinstahl A.G. (Allemagne de l'Ouest) spécialisée en machines de construction. La superficie de MF consacrée à la fabrication de machines industrielles et de machines de construction augmente de 170 %.
L'expansion est encore plus impressionnante à Brantford, au Canada, avec la construction d'un atelier d'usinage et d'une usine d'outils.
En 1974, les ventes de MF augmentent sur plusieurs marchés, notamment au Royaume-Uni, en Australie et en Afrique du Sud, mais l'augmentation la plus spectaculaire a lieu en Argentine où l'augmentation des ventes frôle les 100 %.
En 1975, Massey-Ferguson de Mexico SA connaît des ventes record.
Cette année là, on décide d'introduire 29 produits industriels et produits de construction : MF offre alors l'une des gammes les plus complètes et les plus modernes du secteur.
Contribuant à l'expansion croissante de la société, une nouvelle usine destinée à la production de 70 000 moteurs par an est en construction en Pologne. Par ailleurs, un accord est signé en Iran pour la création d'une entreprise de tracteurs, notamment d'une usine de moteurs à Tabriz, moyennant des intérêts iraniens.
Massey Ferguson enrichit sa gamme de quatre nouveaux modèles de tracteurs en 1976 : MF 595, MF 1135, MF 1155 et MF 1505 ; onze tracteurs de 45 ch à 180 ch sont alors disponibles.
La gamme de machines de récolte et d'outils s'élargit avec l'arrivée de l'ensileuse, de la grosse presse, du pulvériseur et de la charrue.
Cette année-là, l'usine de Banner Lane à Coventry produit le chiffre record de 90 000 tracteurs.
Perkins présente également quatre nouveaux moteurs permettant de satisfaire un marché plus diversifié et continue sur sa lancée pour atteindre des ventes record en 1976.
En 1977, Massey Ferguson compte 67 151 collaborateurs, soit plus de 22 000 de plus que dix ans auparavant.
Sur les marchés d'Extrême-Orient, les ventes augmentent de 50 % cette année-là, reflétant le développement de la mécanisation dans cette région du monde, notamment pour la moisson du riz.
C'est dans ce contexte que Massey Ferguson importe son 20 000e tracteur au Japon.
Massey Ferguson poursuit sa croissance à la fin des années 70. En 1978, la Libyan Tractor Co. signe un contrat pour lancer la construction d'une usine d'assemblage de tracteurs MF en Libye et le gouvernement soudanais s'associe à MF pour construire une autre usine dans le cadre d'un projet de fabrication.
Des moteurs Perkins trois cylindres commencent à être assemblés à l'usine de tracteurs URSUS en Pologne et MF redevient numéro 1 sur le marché sud-africain des tracteurs, tout en assurant sa position de leader sur le marché des moissonneuses-batteuses.
Les ventes d'engins de construction augmentent de plus de 17 % en 1978, grâce au lancement des tracteurs à chenilles MF 400C et MF 500C, tous deux équipés d'une transmission Powershift.
En 1978 est également créé un jeu vidéo qui révolutionnera le genre. À sa sortie au Japon, le jeu d'arcade Space Invaders rencontre un tel succès qu'il entraîne une pénurie de pièces de monnaie !
À la fin des années 70 sont lancés plusieurs nouveaux modèles Massey Ferguson. Les tracteurs de la série MF 2000 sont distribués sur plusieurs marchés européens, une nouvelle ligne de tracteurs quatre roues motrices à puissance élevée pour l'Amérique du Nord est présentée et une gamme de tracteurs compacts (de 16 ch à 21 ch) est annoncée, ainsi que la presse à balles rondes MF 1560.
Dans le reste du monde, en 1979, des modèles MF sont envoyés en Chine pour y être évalués et une joint-venture est créée en Arabie Saoudite avec A. Juffali & Bros. pour assembler jusqu'à 1 200 tracteurs de la série MF 200 à partir de 1982.
Massey Ferguson développe sa présence à l'international et, grâce aux multiples projets déjà planifiés pour les années 80, l'avenir lui sourit.
Dans cette section

 

Années 1980
Beaucoup associent les années 1980 à la révolution vestimentaire, au punk rock et à l'esthétique des néons. Pour Massey Ferguson, ce fut une période riche en défis, marquée par une lutte particulièrement intense contre le recul de la demande de machines agricoles, avant un formidable retour en force dans le style inimitable de MF ! En 1980, Massey Ferguson bénéficiait d'une présence directe dans 190 pays.
Au Brésil, sous l'effet de la forte demande enregistrée par les nouveaux tracteurs MF 295 et MF 296, mais aussi par la moissonneuse-batteuse MF 5650, les ventes progressèrent de 10 %. Les activités matériels et moteurs agricoles furent réunies au sein d'une nouvelle société par actions, Massey-Ferguson Perkins SA.
En Australie, la moissonneuse de canne à sucre MF 305 confirma son succès, tandis qu'en Europe, la production de moissonneuses-batteuses fut transférée de Kilmarnock, en Écosse, à Marquette, en France.
Massey Ferguson devait se remettre de son année la plus critique sur le plan financier.
En 1981, le réseau de distribution de MF était devenu l'un des plus étendus du secteur et malgré une conjoncture peu favorable pour les entreprises agricoles, le groupe conserva sa place de premier fabricant de tracteurs dans le monde occidental.
Des dispositions furent adoptées pour perfectionner la gamme de produits pour l'Amérique du Nord et une nouvelle série de moissonneuses-batteuses de grande taille fut fabriquée au Canada, notamment avec les modèles automoteurs MF 860 et MF 850.
En Europe, trois nouvelles machines industrielles firent leur apparition, parmi lesquelles le chargeur à chenilles MF 300C.
Cette année-là, MF célébra le cinquantenaire de la production de tracteurs à quatre roues motrices.
En 1982, Massey Ferguson commença à renouer avec le succès.
Cette année-là, plus de 23 nouveautés ou améliorations arrivèrent sur le marché, parmi lesquelles les tracteurs des séries MF 200 et MF 600, mais aussi les nouvelles moissonneuses-batteuses MF 2640 et MF 665.
La part de marché en Amérique du Nord enregistra une augmentation pour l'ensemble des modèles phares, de même que la part de marché des tracteurs et des moissonneuses-batteuses au Canada. À Brantford, au Canada, la production expérimentale de la moissonneuse-batteuse MF 850 dotée de micro-ordinateurs fut lancée.
Au Royaume-Uni, la part de marché du groupe marqua également une hausse. Les tracteurs de la série MF 600 furent lancés en production, ainsi que la chargeuse-pelleteuse MF 50D, laquelle fut fabriquée à Manchester. À Coventry, l'usine de Banner Lane atteignit les 2,5 millions de tracteurs produits, un record pour les sites de construction de tracteurs en Europe. Au cours de l'année 1982, MF réalisa presque la moitié du total de la production industrielle de tracteurs au Royaume-Uni.
En 1983, un an après le taux de chômage record du Royaume-Uni de la période d'après-guerre, MF comptait 23 751 employés.
Cette même année, les ventes connurent un nouvel essor en Europe avec, d'une part, le lancement de la nouvelle série MF 800 de moissonneuses-batteuses et d'autre part, la production en France des fourches pour terrains accidentés.
La bonne tenue des ventes du tracteur MF 2000 en 1983 s'expliqua en grande partie par l'accueil enthousiaste réservé au MF 2720 lors de la compétition internationale de labour (World Ploughing Match) organisée au Zimbabwe.
La division Moteurs de l'entreprise vit croître sa production au Pakistan, en Argentine et en Pologne, tandis que la fabrication sur le site de Sunshine, en Australie, fit plus que doubler.
En 1984, après 8 années consécutives de baisse, les ventes de l'industrie du tracteur agricole repartirent de nouveau à la hausse ; Massey Ferguson ne fut pas en reste.
Le système Powershuttle équipa tous les modèles de machines industrielles lancés en 1984. Il permettait un passage en douceur de la marche avant à la marche arrière, à plein régime et avec contrôle électronique, et fut proposé sur des modèles comme la chargeuse-pelleteuse MF 50HX et le tracteur industriel MF 30E.
La gamme MF de tracteurs compacts fut introduite sur de nouveaux marchés et le plus grand d'entre eux, le MF 1040, fit son apparition en Amérique du Nord. Plus tard en 1984, une nouvelle gamme de tracteurs à usage spécifique, conçus pour la viticulture et la production de fruits et légumes, entra en production en Italie.
À l'occasion du centenaire d'Harry Ferguson, on partit à la recherche du plus vieux tracteur en fonctionnement dans le monde ; il fut déniché en Ontario, au Canada. Fabriqué aux alentours de 1918, le numéro 2 de Massey-Harris y était toujours utilisé en 1984 pour le labour et pour faire fonctionner un broyeur à marteaux !
Le prototype de la presse à larges balles carrées fut exposé pour la première fois en 1985. Un an plus tard, MF lançait ses tracteurs les plus informatisés avec la série MF 3000/3600.
En dépit d'une conjoncture difficile sur les marchés mondiaux, les résultats à l'exportation de Massey Ferguson Ltd. (Grande-Bretagne) furent récompensés par un Queen's Award en 1986.
1987 fut marquée par une progression de 27 % des ventes réalisées par MF. Pour la 25e année consécutive, Massey Ferguson afficha les meilleures ventes de tracteurs agricoles du monde occidental.
En 1988, des nouveautés vinrent compléter la gamme industrielle de tracteurs de MF, notamment la série S. Cette année vit la fermeture de l'usine de moissonneuses-batteuses de Brantford.
À l'occasion du SIMA, le salon mondial des fournisseurs de l'agriculture et de l'élevage organisé à Paris en 1989, Massey Ferguson obtint la médaille d'argent pour les perfectionnements du système informatisé Datatronic.
Ailleurs en Europe, la nouvelle moissonneuse-batteuse MF 34 rejoignit le modèle MF 38.

Années 1990
Pour l'entreprise Massey Ferguson, 1990 a marqué la fin d'une ère avec le transfert du siège de la société du Canada à New York, aux États-Unis.
Pendant ce temps, au Royaume-Uni, son usine de Coventry continuait d'innover en apportant des améliorations à ses tracteurs de la série 300 qui connaissaient alors un franc succès. C'est ainsi que fut lancé sur le marché le nouveau MF 362, équipé d'une nouvelle transmission à 12 vitesses avec levier de vitesse exclusif à déplacement latéral.
À cette même époque, MF lançait une nouvelle gamme de tondeuses autoportées et de tracteurs gazon.
En 1991, la marque de tracteurs Massey Ferguson se vit décerner pour la 29e année consécutive le titre de la marque la plus vendue en occident.
À cette même époque, MF introduisait en France, à Beauvais, deux nouveaux tracteurs de forte puissance, le MF 3690 et le MF 3670 tandis que MF annonçait l'arrivée de nouveaux produits, qui venaient compléter sa gamme d'équipements de fenaison et de plantation.
La première série de chargeurs hautes performances MF, la série MF 900, faisait son apparition tandis que la division MF Industrial rehaussait sa gamme de chargeuses-pelleteuses en y ajoutant un modèle à direction servotronique.
La moissonneuse-batteuse MF 40RS (séparateur rotatif), fer de lance de la série MF 30/40, était également lancée.
Au début de 1991, le MF 265 parvenait à récolter environ 30 000 euros pour l'organisation caritative Oxfam en parcourant 21 000 kilomètres entre le Royaume-Uni et le Zimbabwe lors de la tournée « Track-Tour ». Ce tracteur fut baptisé Sue II en hommage au modèle TE20 qui réussit à rejoindre le Pôle Sud en 1958.
En 1992, l'entreprise Massey Ferguson célébrait le 40e anniversaire de sa célèbre Centre de Formation de Stoneleigh, au Royaume-Uni.
À Beauvais, la boîte de vitesses Dynashift faisait son apparition sur les modèles MF 3600, y compris sur le modèle haute visibilité MF 3065, doté d'un capot plongeant, spécial pentes raides.
Dans le même temps, MF lançait deux nouveaux tracteurs quatre roues motrices, les modèles MF 372 et MF 382, équipés tous deux de la climatisation, ainsi que deux nouvelles moissonneuses-batteuses, les modèles MF 34 et MF 38 intégrant un écran d'information interactif. Le système de surveillance Daniavision (rebaptisé plus tard Datavision) devint rapidement le système de référence dans le domaine de l'agriculture de précision.
En 1992, MF cédait sa division MF Industrials à FERMEC et fusionnait ses opérations de distribution en Australie avec un important fabricant japonais donnant ainsi naissance à Massey Ferguson Iseki Australia.
Au Royaume-Uni, la part de MF sur le marché des tracteurs atteignait son niveau le plus haut depuis 1983 tandis qu'en Amérique du Nord, l'arrivée de la transmission Dynashift lui permettait d'accroître sa part sur le segment des tracteurs dépassant les 100 chevaux.
En 1993, MF ajoutait les tracteurs MF 231 et MF 261 à sa gamme et lançait le modèle MF 3120 ainsi que six autres modèles de charrues réversibles MF 715 et MF 725.
À cette époque, l'entreprise mettait également en place un nouveau programme d'assistance en Europe et Amérique du Nord afin d'améliorer davantage le service après-vente offert aux propriétaires de machines MF.
Massey Ferguson Finance SNC s'implantait en France, un bureau chargé des opérations de distribution était ouvert à Moscou et une nouvelle usine d'assemblage était inaugurée au Pakistan. Les premiers tracteurs de forte puissance construits par le site de Beauvais étaient commercialisés au Brésil et MF devenait l'actionnaire majoritaire de Dronningborg, le fabricant danois de moissonneuses-batteuses.
Le rachat en 1994 de l'entreprise Massey Ferguson par AGCO, entreprise américaine créée en 1990 et seul grand groupe international à se consacrer exclusivement aux machines agricoles constitua l'un des principaux bouleversements que connut l'entreprise au cours de cette décennie.
Cet événement n'affecta cependant en rien sa production. La commercialisation du tracteur à chenilles MF 356CF, disponible dans trois largeurs différentes et spécialement conçu pour le travail dans les vergers débuta. Ce tracteur ainsi que les tracteurs MF 304 séries S et F (applications spéciales et maraîchères) répondaient à la nécessité de disposer d'une gamme de modèles de plus en plus exhaustive.
L'année suivante, les deux nouvelles gammes de tracteurs commercialisées depuis peu, la série MF 6100 et la série MF 8100, se voyaient décerner le prix de l'équipement le plus original et le plus innovant par l'association américaine d'ingénieurs automobile (American Society of Automotive Engineers).
Le lancement de la série MF 9000 débutait par la commercialisation du tracteur MF 9240, modèle pesant pratiquement dix tonnes.
L'usine Banner Lane fabriquait le 100 000e tracteur de la série MF 300 et MF lançait le nouveau MF 390T.
1996 fut une année exceptionnelle pour l'usine Banner Lane de Coventry. Cette année, l'usine célébra à la fois ses 50 ans de production de tracteurs et la production de son trois millionième tracteur, un modèle MF 375E. À cette occasion, l'usine fit donner une messe dans la cathédrale de Coventry et fit don d'un tracteur MF 375E à l'organisation Save the Children Fund, au Zimbabwe.
1996 marqua les prémices de la nouvelle série MF 304V destinée aux applications viticoles tandis que Fieldstar était le nom de marque choisi pour incarner les activités MF consacrées à l'agriculture de précision.
Le 27 mars de cette année, Nelson Mandela visitait le site de Massey Ferguson en Afrique du Sud.
Composée de huit modèles de base remplaçant les tracteurs à cabine de la série MF 300, la série MF 4200 fut lancée en 1997. Cette même année, MF rehaussait sa ligne de produits en ajoutant des tracteurs à plateforme aux séries MF 6100 et 8100 tandis que l'usine Banner Lane se voyait remettre pour la quatrième fois le prix « Queen's Award for Export Achievement » en récompense de ses remarquables réalisations dans le secteur de l'agriculture.
À l'occasion du 150e anniversaire de l'entreprise, des festivités furent organisées un peu partout dans le monde. L'histoire de l'entreprise remonte à 1847 lorsque Daniel Massey, son fondateur, décida d'ouvrir un atelier à Newcastle Ontario, au Canada pour y fabriquer des équipements agricoles de base.
À la fin des années 90, en 1998, de nouvelles festivités furent organisées pour célébrer le 60e anniversaire de la première moissonneuse-batteuse automotrice de Massey Harris.

¸

MF ajoutait le modèle MF 8170 à sa gamme de tracteurs et ouvrait un entrepôt de pièces à Barcelone, en Espagne.
Massey Ferguson mettait également en ligne son premier site Web.
À l'été de cette année commençait la commercialisation des séries MF 6200 et MF 8200 tandis que celle des moissonneuses-batteuses de la série MF 7200 débutait un peu plus tard.

Années 2000
Dans un tout autre domaine, Massey Ferguson a lancé sa plus grosse moissonneuse-batteuse, la MF 7200 Cerea, et la moissonneuse-batteuse axiale MF 8780 a intégré sa gamme d'équipement de récolte.
La même année, les premiers tracteurs MF ont été vendus en Ouzbékistan pour faciliter la culture du coton, et un tracteur MF 4245 a parcouru une distance équivalente à la longueur de la Grande-Bretagne (1 900 kilomètres) en étant alimenté par de l'huile de cuisson usagée !
En 2001, une nouvelle gamme de tracteurs spécialisés a été lancée pour des applications de petite largeur comme les vignes et les vergers - la série MF 3300. La nouvelle gamme de tracteurs MF 4300 a été lancée la même année, avec des modèles de 53 à 115 chevaux. La MF 7274 a été ajoutée à la gamme de moissonneuses-batteuses Cerea, et de nouvelles fonctionnalités ont été intégrées aux gammes MF 6200 et MF 8200, dont la suspension Quadlink et Autodrive.
Pour fêter les 40 ans de leadership de Massey Ferguson au Brésil, un MF 290 a été livré au légendaire footballeur brésilien Pelé pour qu'il l'utilise dans son exploitation personnelle. Également financés par la Banque mondiale, 120 tracteurs MF 240 ont été distribués à des agriculteurs dont les revenus avaient pâti de la guerre au Kosovo.
Une nouvelle gamme de tracteurs agricoles compacts a également été lancée cette année, la série MF 1300, ainsi que la série MF 400 en Australie et en Nouvelle-Zélande.
Deux autres modèles ont été ajoutés à la gamme de moissonneuses-batteuses Cerea en 2002, et les presses à balles rondes MF 160 ont rejoint la gamme de matériel de récolte.
Un tracteur MF 8280 avec charrues réversibles a battu des records cette année après avoir labouré 251 hectares en 24 heures sans interruption, pulvérisant l'ancien record de 40 hectares.
Malheureusement, après avoir fabriqué des tracteurs pendant 56 ans, l'usine de Banner Lane de Massey Ferguson à Coventry a vu son dernier tracteur quitter la chaîne de production. Le MF 4335, 3 307 996e tracteur produit sur ce site, est désormais exposé au musée des transports de Coventry.
2003 a été marquée par le lancement de 45 nouveaux modèles de la marque aux trois triangles.
À l'usine de Canoas au Brésil, les tracteurs des séries MF 400, MF 600 et MF 5300 ont été dévoilés pour les marchés mondiaux.
Les séries de tracteurs MF 6400 et MF 7400 à transmission Dyna-VT ont été lancées cette année et des semoirs MF 555 ont été annoncés.
Plusieurs produits Massey Ferguson ont été commercialisés en 2004, comme la série MF 5400, les tracteurs compacts de la série MF 2400, la série MF 3400 et quatre nouveaux modèle de la série MF 6400.
Plus tard dans l'année, la gamme de tracteurs à chenilles MF 3400 et les tracteurs utilitaires MF 2400 ont été introduits, et les tracteurs de la série MF 8400 ont été dévoilés comme nouveaux tracteurs phares de la gamme de Massey Ferguson.
De nouvelles normes ont été fixées par Massey Ferguson cette année, lors de la réduction du niveau de bruit à l'intérieur des cabines à 71 dB(A).
À la gamme de matériel de récole en pleine expansion de Massey Ferguson ont été ajoutées en 2004 les moissonneuses-batteuses Activa et Beta, ainsi que la nouvelle presse à balles rectangulaire MF 186. Cette année, 15 moissonneuses-batteuses Cerea ont été essayées dans un champ polonais pour s'associer au logo du géant Massey Ferguson.
Au milieu des années 2000, des modèles supplémentaires ont été ajoutés à la gamme de produits toujours plus conséquente de Massey Ferguson, et ont reçu de nouvelles récompenses.
En 2005, le télescopique MF 8947 et le chargeur MF 900 ont été introduits.
Le MF 8480 a été désigné Tracteur européen de l'année, la série MF 3400 Tracteur spécialisé de l'année, et le MF 7400 Dyna-VT élu Machine de l'année.
Le TE20 a été élu meilleur tracteur dans le cadre d'un sondage en ligne pour identifier le tracteur le plus apprécié de l'héritage de Massey Ferguson.
Cette année, toutes les gammes MF 6400 et MF 7400 ont été équipées de Datatronic III et d'un terminal en couleur à console GTA, permettant aux tracteurs de se connecter aux ordinateurs de gestion de l'exploitation.
L'année suivante, en 2006, les tracteurs ont été dotés de nouvelles fonctions. La transmission Dyna-4 plus a été intégrée au tracteur MF 5470, et la transmission Dyna-6 a été proposée en option sur les modèles haut de gamme MF 6400 et MF 7400.
Une nouvelle série de tracteurs compacts, la série MF 1500, a été lancée en 2006, les presses à balles rondes MF 167 et 163FLR ont été introduites, la gamme MF 4400 a été proposée en versions à plateforme, et l'usine de Massey Ferguson à Randers au Danemark a augmenté la production de moissonneuses-batteuses de 40 % pour répondre à la demande.
En octobre 2006, le nouveau centre européen des opérations d'AGCO a été ouvert à Abbey Park, Stoneleigh, par S.A.S la Princesse royale.
En 2007, la nouvelle série MF 2100 de presses à balles carrées a été dévoilée lors du salon SIMA, la série MF 3600 de tracteurs polyvalents a été lancée, ainsi que cinq nouveaux modèles de la série MF 5400.
Power Shuttle est devenu une option des modèles MF 1500 et MF 3400, tandis que les tracteurs de la série MF 8400 ont été proposés avec système Auto-Guide installé d'usine.
En 2007, les tracteurs de la série 400 de Massey Ferguson ont été numéro un des ventes en Afrique, et le 50 000e tracteur a été construit à l'usine de Beauvais en France.
Aujourd'hui, en 2008, nous fêtons les 50 ans de la première machine revêtant le logo aux trois triangles. Massey Ferguson s'enorgueillit de 85 modèles de tracteurs de la gamme actuelle et 5 millions de clients dans le monde. En 2008, les tracteurs spécialisés MF 3600 et les moissonneuses-batteuses Fortia et Centora ont été commercialisés.
En mai, des célébrations ont eu lieu en France à l'attention des concessionnaires et distributeurs issus de 65 pays, avec la présentation des nouveautés 2009 en matière d'équipements de récolte et de tracteurs phares. Le nouveau style promotionnel de Massey Ferguson a été dévoilé lors de l'événement, avec l'introduction des huit maîtres mots qui résument la marque : Vision, Innovation, Leadership, Qualité, Fiabilité, Soutien, Fierté et Engagement.
En septembre cette année, le nouveau tracteur MF 8690 a été lancé au salon Innovagri en France, et en novembre, le nouveau centre technologique de Massey Ferguson ouvrira ses portes à Beauvais.

Massey Ferguson prévoit de nouveaux lancements de produits en 2009, visant tous à pousser les limites de la technologie et à respecter nos engagements vis-à-vis de nos clients.
L'une de nos visions pour demain réside dans le concept de véhicule autonome, mis au point dans le cadre du projet européen FutureFarm pour tâcher de « relever les défis de l'agriculture de demain ». Le véhicule à dix roues, probablement de la taille d’un mini tracteur, est équipé d'une transmission et d'un récupérateur pour les récoltes horticoles. Il dispose à l'avant de capteurs de lumière qui testent la maturité de la récolte. Une lame située au dessous coupe la récolte lorsque le signal correspondant lui est transmis.
Bien qu'encore au stade de concept, des avancées technologiques considérables pourraient permettre à ces innovations de se matérialiser plus tôt que prévu.
Les machines agricoles ont un bel avenir devant elles. Chaque jour, nos designers et ingénieurs apportent de nouvelles idées pour garantir que la marque Massey Ferguson conforte sa réputation de fiabilité et de haute qualité et continue à être une source d'inspiration au cours des 50 prochaines années.